Les langues, c'est notre métier
  • English
  • Français
  • Italiano
  • Español

J’ai testé les cours par Skype !

Prendre des cours par Skype, quelle drôle d’idée… et pourtant c’est trop bien !

Je ne vous le cache pas, j’ai toujours été fâchée avec l’anglais. L’image de ma prof d’anglais au look british, à la voix perçante et obnubilée par les verbes irréguliers est restée longtemps gravée dans ma mémoire. Qui n’a pas été traumatisé par ces listes de verbes irréguliers à apprendre par cœur ?! Et pourtant, aujourd’hui l’anglais est partout autour de nous et devient essentiel dans notre parcours professionnel.

C’est pourquoi je me suis enfin décidée à prendre des cours, mais pas n’importe lesquels. L’idée de revivre l’expérience des heures passées au collège ou au lycée ne m’enchantait absolument pas. J’ai donc voulu tester une autre approche en prenant des cours par Skype avec un professeur d’anglais natif.

J’avoue que j’avais un peu d’appréhension au début. Est-ce que le fait de se voir à travers un écran ne va pas être étrange, froid ou ennuyeux ? Est-ce qu’on va réellement bien savoir se parler et se comprendre ? Est-ce que je vais apprendre aussi bien à l’oral et qu’à l’écrit ? 
Après avoir fixé un rendez-vous par email avec le professeur, je me suis donc mise devant mon ordinateur et je me suis connectée sur Skype. J’ai accepté sa demande de mise en relation et à l’heure à laquelle on s’était fixé rendez-vous, il m’a envoyé un petit message pour savoir si j’étais prête. La vidéoconférence enclenchée, voilà mon cours d’essai de 30 minutes qui commençait.

Le temps est en fait très vite passé et toutes mes appréhensions de départ se sont finalement vite envolées. Nous avons commencé bien sûr par se présenter. Il m’a posé plusieurs questions sur moi, sur ce que je faisais dans la vie, où j’habitais, etc., puis il m’a parlé également un peu de lui (il habite en Angleterre, nous avons à peu près le même âge, il enseigne l’anglais depuis 10 ans, etc.). Nous avons ensuite fait le point sur mon niveau d’anglais et sur mes attentes concernant ce cours. La mayonnaise a vite pris, la conversation semblait simple, oubliant rapidement les kms qui nous pouvaient séparer. Au fur et à mesure de nos échanges, il m’écrivait dans la fenêtre de tchat les fautes que je faisais et me demandait d’essayer de les corriger. J’ai trouvé ça très bien, car cela évitait de me couper dès que je faisais une faute et permettait qu’on réfléchisse ensuite ensemble à comment améliorer la phrase et corriger mon erreur. Nous avons fait ensuite quelques exercices de vocabulaire qu’il m’a envoyé par Skype.

Résultat, pour moi, ces cours étaient interactifs et dynamiques ! Ce n’était pas le cours classique dont j’ai horreur (avec des exercices où l’on applique bêtement des règles de grammaire), mais plutôt une conversation avec un ami anglais. Je me suis sentie vraiment à l’aise, sans avoir peur de faire des fautes ou de poser des questions. Nous étions juste nous deux, à parler de la pluie et du beau temps. Et lorsque j’ai coupé ma webcam, j’ai eu l’impression d’avoir appris et progressé. 

Peu après le cours, j’ai reçu par email avec un tableau récapitulatif sur les thèmes abordés, les fautes de grammaire ou de prononciation vues et corrigées, ainsi que le nouveau vocabulaire appris lors de cette séance.

J’ai beaucoup aimé le côté pratique et flexible des cours par Skype. Je n’ai pas eu à courir après le travail pour me rendre dans une salle de classe, j’étais tranquillement dans mon bureau entre midi et deux. Ce système me semble d’ailleurs beaucoup plus facile pour fixer un horaire de cours (à la pause-déjeuner ou entre deux rendez-vous) et si jamais je n’ai pas d’ordinateur, je peux toujours utiliser ma tablette ou mon Smartphone.
Bien sûr, j’ai souhaité continuer à suivre ces cours et, maintenant, j’ai hâte à chaque fois de découvrir ce qu’on va faire à la prochaine séance ! Peut-être me suis-je enfin réconcilié avec cette langue ?!

Sophie L.